Belgrade

Publié le par Ange

(Nouvelles photos ajoutées dans l'album "serbie 2009")

Hier nous nous sommes baladés dans Belgrade. Nous avons emprunté la principale rue piétonne et nous sommes rendus à la forteresse Kalemagdan.

Dans le parc de la forteresse, nous avons longuement  pu observer un petit écureuil peu farouche et très mignon.

Cette forteresse valait le détour! Nous avons beaucoup apprécié nous y balader et de là nous avions une belle vue sur le confluent de la Save et du Danube et sur les environs.

A midi, nous sommes allés manger dans la principale rue pavée du quartier bohème. Nous y avons mangé à l'auberge des 3 chapeaux, qui doit son nom au fait que lorsque le bâtiment, qui était une ancienne chapellerie, a été reconverti en auberge, l'enseigne, comportant 3 chapeaux différents, n'a pas été retirée. C'est des années plus tard que l'auberge a pris ce nom.

Nous avons ensuite parcouru le centre jusqu'à la cathédrale Saint-Sava, très belle extérieurement mais dont la décoration intérieure n'est pas encore finie. Sa construction avait commencé en 1935 et fut interrompue en 1941 à cause de la guerre. Après la guerre Tito s'est opposé à ce que la construction se poursuive et ce n'est donc qu'en 1985 que les travaux ont repris. La cathédrale a été inaugurée en 2004.

Ce matin nous pensions reprendre la route mais au réveil la pluie dense et le vent nous on fait reporter notre départ d'un jour. On annonce encore de la pluie pour demain mais moins forte. Aujourd'hui et pour les prochains jours, selon les prévisions, les températures maximales ne dépassent plus les 9 degrés alors que les minimales flirtent avec 0.

Ce matin nous avons été dans la partie communce de l'auberge de jeunesse pour y prendre notre petit déjeuner. Un homme, Serbe, d'une  bonne trentaine d'année, le regard dur, était présent. D'entrée, dans la façon de nous demander si on avait un chargeur nokia, il nous a semblé étrange. Durant tout notre petit déjeuner il sera présent. Nous parlant parfois en Serbe alors qu'il sait qu'on ne le comprend pas. Il était habillé en kaki, une ligne rouge sur les côtés du pantalon et un béret noir. Il avait l'allure d'un militaire en guerre. Il a parlé de Serbie occupée, qu'il était désolé pour ce qui était arrivé à des français, qu'on allait voir ce qu'on allait pouvoir faire....

Le climat dans la pièce était assez tendu, il était nerveux, étrange, allait et venait nous apostrophant. Il a fini par sortir une mitraillette de son sac... qui a fait un bruit électronique, ce n'était qu'une imitation.

Il nous a proposé des biscuits serbes ensuite, enfin en a proposé à Rémy qui devait en prendre un lui même pour moi. Ce faisant il nous a raconté qu'il représentait la Serbie!
Il lui a aussi donné un galet bien dur, expliquant qu'il devait le mettre dans sa poche et qu'ainsi, si quelqu'un l'embête en rue il n'a qu'à le lui lancer à la figure.

La jeune femme s'occupant de l'auberge a fini par appeler un de ses collègues personne n'était à l'aise. Quand il a fini par partir c'était le soulagement.

Nous repartons demain, normalement, vers Smederevo et Golubac, où nous attendent deux imposantes forteresses. De Golubac nous descendrons le Danube dans le parc national de Derdap, jusqu'à la frontière roumaine.

Publié dans Hongrie et Serbie 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

papounet 13/10/2009 20:44


j'espère que Rémy a gardé le galet en souvenir!!


Rémy 15/10/2009 21:24


J'ai hésité ... pour lui, en cas qu'il revienne !

J'en rigole maintenant mais sur le moment c'était flippant ! Un trentenaire schyzophrène habillé en militaire, le regard dur, qui se croit encore en guerre, qui tantot rit tantot se
rebelle et dont on ne comprend pas la moitié de ce qu'il dit, c'est un peu inquiétant, surtout quand la gérante de l'auberge qui, elle le comprend, n'est pas du tout  rassurée et quand il
sort une bonne imitation d'un AK47 de son sac  pendant qu'on fait un café ... Sur le moment j'ai bien flippé ! Mais quand il a tiré
j'ai été rassuré par les diodes rouges qui clignotaient :P N'empêche que je surveillais ces gestes chaque fois qu'il s'approchait d'une arme potentielle (couteau dans la cuisine
par exemple) et que j'étais bien content de le voir partir ...

Plus tard, on l'a croisé en ville, il a traversé la route au feu rouge, sans peur de se faire écraser et ça m'a même pas surpris de sa part. Highlander est parmi nous :P