Disparition des vélos

Publié le par Ange

Hier matin, nous sommes arrivés à Budapest très tôt et nous sommes présentés à l'auberge de jeunesse à 5h30 (nous avions annoncés notre arrivée vers 6h lors de la réservation en ligne).

Le jeune homme qui vient nous ouvrir nous dit de laisser les vélos en bas. Nous les attachons ensemble mais pas au bâtiment. Nous avions dû sonner pour y pénétrer.

Nous laissons nos affaires à l'auberge et allons nous ballader dans Budapest en attendant l'heure du check in. A 11h, nous rentrons crevés, les portes sont cette fois ouvertes et nos vélos toujours bien présent. Nous sommes crevés, n'ayant que peu dormi dans le train, nous allons donc nous reposer.

A 19h, nous quittons l'auberge pour aller faire un tour en ville. Comme toujours, j'ai le réflexe, en passant, de regarder vers l'endroit où nous avons mis les vélos... et cette fois, je ne les vois pas. Il faut du temps pour que l'information arrive bien au cerveau, on commence par regarder plus loin, peut-être ont-ils été déplacés puis on se rend à l'évidence, il s'agit d'un vol.

Nous nous rendons à la police qui nous fait remplir des papiers mais ne le lit même pas. Ils ne peuvent lire des clés USB par mesure de sécurité mais nous laissent l'adresse e-mail à laquelle nous pouvons envoyer les photos des vélos.

Nous les envoyons en rentrant et recevons une réponse au matin demandant plus d'informations. Début d'après-midi des policiers passent à l'auberge et nous demandent pourquoi on a pas signalé le vol le jour même... nous répondons que nous l'avons fait et leur montrons la copie de notre déclaration... manifestement ils sont venus suite au mail mais n'étaient pas au courant de la plainte. Ils semblent fâchés que leurs collègues ne se soient pas déplacés la veille et n'aient rien fait... peut-être vont-ils se bouger?

De notre côté, nous nous sommes rendus sur un "marché-brocante" renseigné par les premiers policiers, avons commencé à placer des annonces sur les sites et forums consacrés au vélo couché, contacté les fabricants de mon vélo et un revendeur de la marque à Budapest.

Nous n'avons guère d'espoir mais, au moins, nous faisons tout ce que nous pouvons...

Publié dans Hongrie et Serbie 2009

Commenter cet article

Damien Bouleaux 30/10/2009 22:34


Oh merde !
Oh je suis carrément dégouté pour vous. Ca me fait carrément chier. L'avantage avec les vélos couchés, c'est qu'ils ne passeront pas inaperçus surtout si les voleurs n'en ont jamais fait. Je pense
que vous avez du coup une chance supplémentaire de les retrouver.

Courage, je sais que c'est une de mes hantises en partant à vélo, et que ça doit foutre le moral à zéro, mais je vous soutient !

A +.
Damien.


Annie 30/10/2009 21:59


Aïe !!! J'espère de tout coeur que vous retrouverez vos vélos !!!! Qul dommage, de si bons compagnons... Bon courage, meilleures pensées, bises.