Vendredi 16/10: Smederevo - Veliko Gradiste (85km)

Publié le par Ange

 

Le réveil a sonné à 6h afin de partir tôt. Finalement après le petit déjeuner il est 7h30 mais je ne me sens pas bien, je ne digère pas. Je retourne donc au lit et me rendors. Ce n’est donc qu’à 9h30 que nous finirons par prendre la route.

 

Nous souhaitons arriver à Veliko Gradiste au soir, à 85km de là si nous prenons la route indiquée par le guide de l’eurovéloroute 6. En prenant la route directe nous pourrions faire au moins 20km de moins. Le départ est identique. Nous démarrons et laissons la décision de l’itinéraire à suivre pour plus tard, en fonction du temps qu’il nous restera (il fait maintenant nuit à 18h).

 

Vers 12h15 nous avons parcouru 30km et il est temps de faire un choix. Je ne veux plus que l’on prenne la route la plus courte mais la moins jolie si je suis capable de faire l’autre. On pense qu’on peut y arriver dans les temps, on choisit donc la route la plus longue et on s’arrête manger dans un fast food en espérant se réchauffer un peu. Ici les hamburgers sont fait avec des petits pains (genre de pistolets, un rien plus mous que chez nous et plus grand) et on peut avoir de la bonne viande. Nous avons choisi ceux au poulet et on a une tranche de viande et non de la viande reconstituée et panée. Ce n’est pas non plus rempli de sauces.

 

Le paysage s’améliore au fur et à mesure de la journée, ça devient agréable. Je peste quand j’estime que je n’avance pas assez vite mais Rémy m’explique que c’est le revêtement de la route qui accroche plus à cet endroit et finalement on aura eu un bon rythme sur cette longue étape.

 

La journée avançant, je me tracasse parfois du risque de ne pas arriver avant la tombée de la nuit C’est finalement vers 17h que nous sommes arrivés, par un chemin des plus agréable au bord du Danube. De l’autre côté du fleuve c’est la Roumanie. Devant et sur les côtés le paysages a pris du relief, nous voyons des montagnes.

 

A 17h30, après une bonne douche et 2 boissons au soja je suis déjà au lit, je suis épuisée par cette journée dans le froid. Je somnole quelque temps et à 19h je dors déjà.

Publié dans Hongrie et Serbie 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article