Le projet dans son état actuel

Publié le par Ange


Pour vous brosser mon projet, je me suis auto-interviewée. Voici le compte rendu de cet entretien:
(Si d'autres questions vous viennent à l'esprit n'hésitez pas à les poster en commentaire de cet article et je m'efforcerai d'y apporter les réponses)


Quand comptes-tu commencer ton voyage?

Je souhaite partir dans deux ans (entre juin et août 2010 sans doute), sac au dos, avec en poche un aller simple pour Quito (en fait un aller-retour, pour raisons administratives, car avec un aller simple, la possibilité de rentrer dans le pays est fortement compromise... à condition, déjà, que l'on nous laisse quitter le sol européen).


Quelle en serait la durée?

Je ne veux pas me fixer de limite, celà dépendra de mes envies, de mes expériences,... Je pourrais très bien rentrer au bout de trois mois si j'en ai assez ou que ça se passe mal mais je pense vadrouiller minimum un an et n'ai pas de maximum, il n'y a pas de certitude de retour.


As-tu prévu un itinéraire?

Je n'ai pas d'itinéraire fixe. Je souhaite commencer par l'Amérique du Sud, qui est toujours le continent qui m'attire le plus. Je compte commencer par l'Equateur et poursuivre avec le Pérou, la Bolivie, le Chili, l'Argentine, le Brésil et le Vénézuela, dans cet ordre. L'idéal étant de visiter les trois premiers pays entre mai et septembre-octobre, d'être à l'extrême sud entre novembre et janvier. J'aimerais aussi être au Brésil en février afin d'y assister à l'un ou l'autre carnaval.

Après, si je continue, ma route devrait me conduire vers l'Amérique du Nord, en traversant l'Amérique centrale. une fois le continent Américain parcouru de part en part, ce serait au tour de l'Océanie d'être foulée par mes bottines. Vous dévinez maintenant la suite? Mes pas devraient finalement me mener en Asie et puis en Afrique... avant un retour en Europe?


Que vas-tu faire pendant tout ce temps?

Je vais vivre ma vie, allant où le vent m'emportera, découvrant d'autres modes de vies, des paysages magnifiques, d'autres cultures...

Je pense peut être commencer par suivre des cours d'espagnol à mon arrivée à Quito afin de profiter au mieux de mon séjour en Amérique Latine. En effet, il serait bien domage de ne pouvoir avoir que des conversations très superficielles avec la population locale.

Ensuite, durant les premiers mois je compte surtout visiter, découvrir, rencontrer des gens...

Si, comme je le pense, je poursuis plus longtemps il se pourrait que je fasse du volontariat, du wwoofing, que je cherche à faire un petit boulot en échange d'un logement ou que je m'arrête quelquepart pour un temps afin de travailler pour renflouer les comptes.


C'est quoi le wwoofing?

Wwoof signifie World Wide Opportunities on Organic Farms. Faire du wwoofing signifie aller travailler pour une des fermes de ce réseau en échange du gîte et du couvert. Cette pratique est fortement répendue parmis les globe-trotteurs. Des fermes proposant le wwoofing sont présentes un peu partout dans le monde. Cette pratique permet de se loger à moindre frais, de découvrir la vie et le travail dans la ferme, de partager du temps avec une famille du pays et éventuellement d'autre wwoofers. Evidement ne comptez pas sur un séjour de travail à la ferme pour passer votre temps à explorer les alentours, il s'agit d'y faire de réelles journées de travail, pas seulement deux heures le matin.

Publié dans Le projet

Commenter cet article

Sofiane 23/05/2009 23:17

salut ange,

je vien de regardé ton blog et je trouve ton idée magnifique partir comme sa dans l'inconnu je t'admire beaucoup.
pour tous te dire c'est mon rêve aussi et depuis tous peti, j'aimerai parcourir le monde non pas pendant
1 ans mais toute ma vie faire que sa, ne jamais revenir dans cet société qui nous a programmer comme des robots...
bref j'ai du mal a en parler a mon entourage j'ai peur qu'il se dise que celui la et fou...
j'ai 18ans et j'aimerai partir a mes 20ans, si ta des petits conseils pour moi je suis preneur(comment leur en parler?).
je te laisse mon adresse mail sosokiller@hotmail.fr
merci

je voulais te posé une question, si tu prend goût a cet nouvel vie qui t'attend sera tu prête a ne pas revenir
et continué ton aventure a tous jamais?

mathilde 13/03/2009 12:27

waow ...
figure toi que je reve de faire comme toi partir avec un sac a dos et une tente et faire le tour du monde surtout l'amerique du sud et l'asie !
enfin je ne suis qu'en 2nde et j'ai 15 ans et je n'est pas de moyens :S
mais c'est un reve ...
mais c'est vrai que quand on y reflechi c pas si facile ( je pars un matin a velo et je roule je vais dormir chez les gens et je travaille pars si par la a la plonge, je rencontre des gens formidables...) il faut aussi prevoir des visa, des vaccins et surtout de l'argent (meme si le but est de se debrouiller "sans rien ")apres se pose aussi la question du langage et de la vie au quotidien enfin au plus j'y reflechi au plus je me dit que pour moi ce reve est impossible a realiser enfin je ne me decourage pas je me renseigne et peut etre qu'un jour ...

Ange 18/03/2009 13:50


Bonjour Mathilde,

Tu es effectivement un peu jeune pour partir de suite... mais ne te dis pas que c'est impossible. Si tu as toujours ce désir dans quelques années, je t'encourage vivement, à ce moment là, à tout
faire pour le réaliser!

Je te conseillerais quand même de ne pas partir sans argent, certains l'ont fait, c'est possible, mais pas forcément évident... et jusqu'ici je n'ai entendu parler que de mecs...
Ne fusse que si tu as à un moment des soucis de santé ou autres, tu seras contente d'avoir les moyens financiers pour te soigner ou t'en sortir...

Peut-être se croisera-t-on un jour sur les routes du monde ;)

Angélique


Irène Buniet 02/03/2009 13:06

Bonjour ! Je pense qu'il faut la contacter par message e-mail . Je ne la côtoie plus . Elle venait au cours d'Espéranto justement pour avoir éventuellement des points de chute lors de son dernier périple (en Chine) .Depuis ce voyage, on ne la voit plus . Bien sûr, elle est partie en avion jusqu'à Pékin avec son vélo . Elle a fait la même chose quand elle a parcouru la Terre de feu, elle était arrivée en avion à Buenos Aires ... Elle n'est pas fortunée mais elle fait fort attention à ses dépenses quotidiennes pour pouvoir payer son billet d'avion .
A+

Irène Buniet

Irène Buniet 02/03/2009 13:05

Bonjour ! Je pense qu'il faut la contacter par message e-mail . Je ne la côtoie plus . Elle venait au cours d'Espéranto justement pour avoir éventuellement des points de chute lors de son dernier périple (en Chine) .Depuis ce voyage, on ne la voit plus . Bien sûr, elle est partie en avion jusqu'à Pékin avec son vélo . Elle a fait la même chose quand elle a parcouru la Terre de feu, elle était arrivée en avion à Buenos Aires ... Elle n'est pas fortunée mais elle fait fort attention à ses dépenses quotidiennes pour pouvoir payer son billet d'avion .
A+

Irène Buniet

Irène Buniet 01/03/2009 16:26

Ange Bonjour ! A Dunkerque, nous connaissons une dame qui a parcouru seule, des milliers de km à vélo alors qu'elle a plus de 60 ans mais elle ne les fait pas .Ses exploits ont été mis en scène par une Cie locale , et le spectacle "Road Movies" a été joué jusqu'en Ecosse . Elle pourrait peut-être te conseiller pour ton voyage . Je te donne son adresse e-mail : rayondelextreme@msn.com

Ange 02/03/2009 07:57


Bonjour Irène,

Merci pour ton commentaire.
Cette dame aurait-elle aussi un blog ou un site web?

J'espère être aussi en forme qu'elle à son age!

Angélique